Drouot au rythme des sabots

Vente équestre à Drouot

Fait suffisamment rare pour être souligné, le  7 Octobre dernier,  l’équitation était à l’honneur à Drouot (Hotel des ventes parisien) à l’occasion d’une vente aux enchères sur le thème du Cheval.

Cette vente comprenait des ouvrages anciens et modernes, provenant de diverses bibliothèques dont celle du Colonel Etienne d’Aillères, Colonel du 10ème régiment de cuirassiers.

la rédaction de Quant A a eu le plaisir d’y assister en partie et a choisi de vous faire partager cette expérience inédite.

La vente commençant à 14h, nous avions rendez-vous à 13h au “Central” un des cafés qui entourent l’hôtel des ventes. Nous y entrons afin d’y déjeuner sur le pouce et profitons de l’effervescence ambiante. Nous sommes en plein rush. La majorité des ventes commençant à 14h, commissaires priseurs, experts acheteurs sont attablés et échangent joyeusement au sujet des ventes de l’après-midi.

Nous nous installons à notre tour dans un petit coin et profitons de l’ambiance “bistrot” en feuilletant le catalogue de la vente et en profitant du spectacle !

13h50 il est l’heure, on avale un café, on règle l’addition et en route pour la salle des ventes numéro 7, au premier étage.

La salle est prête, quasiment pleine en majorité d’hommes, probablement des marchands mais surement quelques collectionneurs et passionné(e)s.

Salle des ventes n°7 à Drouot

La salle des ventes, Mercredi 7 Octobre 2015

14h la vente commence…

Sont présentés des ouvrages anciens et modernes, illustrés pour la plupart, en français, anglais, italien et allemand. Ces ouvrages traitent d’hippologie, d’art vétérinaire ou militaire ou tout simplement d’équitation.

Méthode et invention nouvelle de dresser les chevaux

Méthode et invention nouvelle de dresser les chevaux – adjugé à 7 500€

Le commissaire priseur anime la vente tel un chef d’orchestre. Les prix montent entre la salle, le téléphone et internet… la magie opère. On se laisse emporter par la valse des enchères. Le commissaire priseur nous interpèle sur un ouvrage de la Guérinière (bien vu !)  “Mesdemoiselles au fond, une enchère?”

Un petit geste de tête lui fait comprendre que “pas cette fois-ci” nous sommes là en spectatrices, en rêveuses peut-être. Un jour quelques uns de ces ouvrages viendront compléter la bibliothèque équestre Tacante.

7500€ pour un exemplaire de l’édition originale de la Méthode et invention nouvelle de dresser les chevaux de Guillaume de Cavendish, 5400€ pour l’Anatomia del cavallo, infermita…de Carlo Ruini. l’Ecole de cavalerie de la Guérinière partira pour 1900€.

Il est temps pour nous de quitter la salle, de laisser les connaisseurs se disputer les ouvrages, au rythme du marteau. Nous avons passé un moment très agréable et nous vous invitons à pousser la porte parfois intimidante des hôtels de ventes. Connaisseurs ou non, pour le plaisir des yeux ou du portefeuille, laissez-vous entrainer par cet univers “hors du temps” le temps d’une exposition publique ou à l’occasion d’une vente, si celle-ci est équestre c’est encore mieux.

Nous espérons vous avoir convaincus, et si c’est le cas racontez-nous vos expériences !

À lire aussi, dans la même catégorie : Le patrimoine équestre en 1 clic

Morgane

By Morgane

Je suis la fondatrice de Tacante.

Répondre

Il ne sera pas publié

 

PERSONNALISEZ VOTRE TAPIS DE SELLE TACANTE !

Cliquez ici