Le patrimoine équestre en 1 clic

Le 4 février dernier, la Bibliothèque Nationale de France (BNF) organisait avec la Bibliothèque Interuniversitaire de Santé (BIUS), à Paris, la première rencontre « hors les murs » de Gallica. Gallica est le nom donné aux ressources en ligne de la BNF et de ses partenaires. Les collections numérisées se rapportant au patrimoine équestre y étaient présentées dans la salle du Conseil de l’Université de médecine, rue Descartes, qui recèle une splendide tapisserie équestre des Gobelins : l’attelage de Poséidon.

BNFGallicaPatrimoineÉquestreQuantATacante

Un important corpus consacré au cheval à travers l’histoire est d’ores et déjà accessible par Internet. Pour ce faire, la BNF s’est associée à l’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE), au Musée de la Cavalerie et celui du cheval à Saumur, à l’Ecole Nationale Vétérinaire d’Alfort (ENVA) et à la BIUS. Des liens vers des bibliothèques extérieures sont aussi indiqués.
Les précieuses ressources sont organisées autour de six thèmes donnant accès à des sous-catégories. Les grands thèmes sont : Les classiques du cheval, Équitation et élevage, Soins du cheval, Cheval au travail, Loisirs équestres, Sites et patrimoine immobilier équestres. Le thème des loisirs équestres est par exemple décomposé en sous-catégories : Concours hippiques, Cirque, Carrousels et spectacles, Courses, Vénerie/chasse.

Outre la diversité des thèmes, celle des supports est vraiment éclectique : des centaines de livres, dont des incunables (ex : livre du XI° siècle sur les chevaux de l’Apocalypse), des cartes et des plans (ex : une carte de France des haras et des races de chevaux au XVIII° siècle), des images (photos, affiches), des périodiques (journaux et revues), des objets divers et même des enregistrements sonores.

Parmi les ouvrages de grands prix, qui ne seraient pas consultables par le public sans cette numérisation, citons l’édition originale de 1766 du rarissime ouvrage de George Stubbs, anatomiste et “peintre des chevaux” anglais : « The Anatomy of the Horse ». La numérisation du livre permet une consultation aisée. Il est même possible de le télécharger pour le conserver dans sa propre bibliothèque… numérique.

Saluons cette belle entreprise qui contribue au rayonnement de la culture équestre et souhaitons-lui les développements qu’elle mérite pour la gloire de « la plus noble conquête de l’homme » (Buffon).

À lire aussi, dans la même catégorie : Drouot au rythme des sabots

Gabriel Cortès

By Gabriel Cortès

Cavalier, passionné par l’équitation et la culture équestre, j'ai servi plusieurs années comme officier au régiment de cavalerie de la garde républicaine. Je suis le co-auteur de l’ouvrage « Equitation en tandem » (éd. SPE Barthélémy, 2009) et auteur de divers articles sur l’équitation. De nombreux séjours à l’étranger m'ont donné l’occasion de découvrir les chevaux et les cavaliers dans d’autres cultures.

Répondre

Il ne sera pas publié

 

PERSONNALISEZ VOTRE TAPIS DE SELLE TACANTE !

Cliquez ici