Prix de Diane 2015 : chapeaux ou bottes de cuir ?

Dimanche 15 juin aura lieu la 166ème édition du Prix de Diane, course mythique courue sur l’hippodrome de Chantilly et consacrant la meilleure pouliche de 3 ans de l’année. Revenons sur cette course atypique, réunissant le temps d’une journée turfistes passionnés et élégantes parisiennes.

Le Prix de Diane voit le jour en 1843, il y a donc plus de 170 ans ! Né à Chantilly, il s’essaye à d’autres hippodromes (Versailles, Longchamp, le Tremblay…), avant de s’installer définitivement après la guerre dans le magnifique cadre de Chantilly. Parrainé par Revlon, puis Hermes, et enfin Longines, la course est devenue le rendez-vous incontournable du tout-Paris qui y voit l’occasion de défiler, coiffé de son plus beau chapeau, dans une ambiance décontractée et sportive.

 

 

Mais les passionnés de l’univers des courses y trouveront-ils leur compte ?

Assurément oui, puisque le Prix de Diane est une course de groupe 1, c’est-à-dire réunissant les meilleures pouliches de 3 ans. Ces pouliches rigoureusement sélectionnées et entrainées ne parcoureront dans leur carrière qu’une seule fois cette piste mythique, longue de 2100m. C’est la règle ! La dotation, 1 million d’euros, a de quoi tenter entraîneurs et propriétaires… Le must, pour ces pouliches, est de réussir le doublé Prix de Diane et Prix de l’Arc de Triomphe qui se court en octobre à Longchamp.  Ce  doublé historique n’a été réalisé que cinq fois depuis la création de ces prestigieuses courses.

 

Dimanche prochain, le glamour et les chevaux s’accorderont avec harmonie. La journée commencera avec un concert (Lily Wood and the Prick, qui succède à Julien Doré), puis les élégantes sortiront de leur boîte à chapeaux un pique-nique chic, avant de se réajuster et d’enlever la paille de leurs cheveux pour briller au concours d’élégance.

 

Ensuite, place aux courses, 9 au total, dont le fameux Prix de Diane. Entre chaque course, Sophie Bienaimé, maître d’œuvre des spectacles du musée du cheval de Chantilly, proposera aux spectateurs de les initier aux beautés de l’art équestre. Les élégantes et leurs cavaliers sont ensuite conviés à danser jusqu’au bout de la nuit pendant que les athlètes regagneront leurs boxes généreusement paillés pour un repos bien mérité.
Mesdames, à vos chapeaux ! Voici encore une occasion de nous démontrer que l’univers de la mode et celui des chevaux sont intimement liés…

Le calme avant la course © Tacante

Le calme avant la course © Tacante

Dernière préparation ©Tacante

Dernière préparation

Retour au box pour un repos bien mérité ©Tacante

Retour au box pour un repos bien mérité ©Tacante

Stéphanie de Forges

By Stéphanie de Forges

Enfant, je m'échappais de la vie citadine pour aller sillonner les allées forestières sur le dos de mon poney. Aujourd'hui adulte, habitant en Normandie, je m'efforce de transmettre à mes enfants mon amour pour les chevaux. Je suis passionnée par le dressage de tradition française, qui donne à la notion de légèreté une place centrale.

Répondre

Il ne sera pas publié

 

PERSONNALISEZ VOTRE TAPIS DE SELLE TACANTE !

Cliquez ici