Le prix de la qualité !


La notion de qualité est subjective car elle est perçue différemment par chaque individu, elle est relative aux attentes que chaque individu a d’un produit ou d’un service et elle évolue dans le temps. Chaque consommateur a son propre curseur qualité qui influe sur son acte d’achat à un moment précis.
Pour une entreprise comme Tacante, la qualité s’articule autour de trois axes qui doivent être sans cesse améliorés pour répondre au curseur qualité que s’est fixé l’entreprise :

  • Niveau d’exigence technique

  • Niveau d’exigence esthétique

  • Niveau d’exigence éco-responsable


Prenons l’exemple du tapis de selle.
Pourquoi achète-t-on un tapis de selle et quelles sont les attentes du consommateur vis-à-vis de ce produit ?
Le tapis de selle est nécessaire pour pratiquer l’équitation. Il se positionne sur le dos du cheval, sous la selle ; il doit, a priori, répondre aux exigences de la pratique d’un sport d’extérieur qui sollicite le matériel, tout en assurant le bien-être du cheval. Or, force est de constater que les critères répondant à ces deux aspects pourtant primordiaux sont rarement évoqués lors du processus d’achat d’un tapis de selle. Jusqu’alors, l’esthétique et le prix primaient sur un quelconque critère technique ou de confort.
En faisant ce constat d’une démarche très éloignée de ce qui se fait dans d’autres sports d’extérieur comme les sports de montagne, Tacante s’est donc penché sur le cas du tapis de selle.
C’est ainsi qu’en voulant répondre à ses propres critères de qualité est né le tapis de selle EXCEL-ANSE :

  • Exigence technique : performance et bien-être du cheval

  • Exigence esthétique : une ligne chic, simple et sobre pour passer les phénomènes de mode

  • Exigence éco-responsable dont le critère fondamental est la durabilité :

  • matières éprouvées dans d’autre sports

  • résistance des fibres au lavage

  • résistance des couleurs au lavage

  • résistance aux frottements

  • réparabilité pour prolonger la durée de vie


Dans ce contexte, acheter un produit de qualité cela signifie acheter moins souvent, de générer ainsi moins de déchet et donc de limiter son empreinte environnementale. La qualité est en quelque sorte une réponse à la surconsommation et au gaspillage.

Mais soyons réalistes, la qualité a inévitablement un prix. Elle impose des coûts de fabrication – matières premières, transformation, confection – plus élevés donc un prix final plus élevé, mais aussi l’assurance et la garantie que notre achat va durer dans le temps.
A l’opposé, un produit vendu à prix très bas implique inéluctablement des coûts cachés qui sont supportés par la collectivité et par le consommateur de manière déguisée. Ce sont des coûts élevés sur la santé et sur l’environnement à cause de l’utilisation de substances nocives, de la pollution de l’eau, de l’air, des sols avec l’enfouissement des déchets notamment, des coûts sociaux liés au travail des enfants, au niveau de vie des personnes qui ont fabriqué le produit.

Ajuster son curseur d’exigence de qualité vers une qualité durable, c’est en quelque sorte investir dans un achat réfléchi et plus vertueux.


Plus de lecture sur le principe de l’éco-taxe répercutée sur le consommateur :


Delphine

By Delphine

Le développement durable c'est mon dada et je suis heureuse de partager avec vous mes inspirations éco-responsables pour faire de l'équitation un sport plus respectueux de l'environnement !

Répondre

Il ne sera pas publié

 

PERSONNALISEZ VOTRE TAPIS DE SELLE TACANTE !

Cliquez ici