Siniani de Lathus

©Hélène Chancerelle
Je m’appelle Siniani de Lathus. Je suis un hongre alezan de 11 ans, fils de Volchebnik, pur sang russe, et d’Elia de Bunouviere, Selle Français par Tenor de la Cour. Je suis né dans l’élevage de Lathus-Saint Rémy en Poitou-Charentes. Dès mon plus jeune âge on m’a destiné à la discipline du concours complet. A 6 ans j’étais confié à Raphaël Mazoyer, puis en 2014 je me suis retrouvé sous la selle de Thibault Fournier.
Ce mois-ci, Tacante part à la rencontre du cheval de tête de Thibault Fournier. Au cours de ce tête à tête, le grand Siniani de Lathus nous fait un petit coup de charme et nous livre ses secrets.
D’où vient ton nom ?
Je ne connais pas exactement l’origine de mon nom, mais je pense que la consonance italienne explique mon petit côté charmeur !
Préfères-tu avoir un cavalier ou une cavalière ? Pourquoi ?
J’aime le côté affectueux et les papouilles que l’on retrouve surtout chez les cavalières. Ceci dit, pour ma part je n’ai pas à me plaindre de mon cavalier…Et puis il est si bien élevé.
Où vis-tu ?
J’ai connu plusieurs écuries, notamment celle de Maxime Livio. Actuellement je vis au sein de la prestigieuse Ecole nationale d’équitation à Saumur où je peux profiter de tout le confort : marcheur, solarium, douche chaude (à l’italienne !) et j’en passe ! Les conditions parfaites pour un grand sportif comme moi !
Qu’apprécies-tu le plus chez tes voisins de boxe ?
Quand en sortant ou en rentrant au boxe mes voisins passent devant le mien pour qu’on s’échange quelques gratouilles ! Je suis très tactile !
Quel est ton pêché mignon ?
J’ai des goûts très simples, juste des fruits et légumes de saisons : carottes et pommes coupées mais une mangeoire entière !
Quelle est ta couleur préférée ?
Orange bien sûr comme les carottes. Et puis entre nous, je n’ai pas vraiment le choix vu que Thibault en porte tout le temps. A croire qu’il voit la vie en orange !
Quel est le rêve de ta vie ?
Galoper dans une prairie sans fin avec quelques potes…
Quelle est ta discipline préférée ?
J’aime bien rouler des mécaniques sur le dressage surtout au trot allongé. C’est mon côté italien, les filles adooooorent ! Mais ça ne vaut pas l’épreuve du cross où je peux enfin me lâcher et galoper très très vite.
Ton petit bonheur de la vie ?
À cheval : les remises de prix car je peux faire la course avec les copains et lancer quelques ruades pendant le tour d’honneur. On fait des paris avec les copains mais ça reste entre nous hein !
À pied : les moments où mon cavalier me passe la ceinture de massage et qu’il reste à mes côtés pour me faire des papouilles. Il est sympa, il ne m’en veut jamais pour les ruades.
Que détestes-tu par dessus tout ?
Les gestes brusques des inconnus. Même si je toise 1m80 je reste très sensible à mon entourage…surtout vu d’en haut !
Quel don aimerais-tu avoir ?
J’aimerais bien pouvoir faire tomber des pommes et des carottes du ciel. Remarquez, je n’y ai pas pensé plus tôt mais je pourrais essayer de me servir tout seul dans les pommiers ! Il faut bien que ma taille m’apporte quelques avantages !
Quel est ton meilleur souvenir ?
Un jour de concours, Thibault s’est endormi dans le boxe et je me suis allongé autour de lui. Vous auriez vu sa tête à son réveil !!! Je vous le concède je suis un peu volumineux pour un doudou !
En ce moment, quel est ton état d’esprit ?
La saison des concours va reprendre d’ici deux petits mois alors je suis tout excité, comme un poulain de deux ans !
Une devise à nous faire partager ?
Pour le complet, mon coeur galope !
Toujours plus haut, toujours plus loin, toujours plus vite.
Comment pouvons-nous avoir de tes nouvelles ?
Mon cavalier me sert également de secrétaire et gère mes rendez-vous personnels ! Je le recommande d’ailleurs ! Sinon sur notre page Facebook “Thibault Fournier Eventing”.
Morgane

By Morgane

Je suis la fondatrice de Tacante.

Répondre

Il ne sera pas publié

 

PERSONNALISEZ VOTRE TAPIS DE SELLE TACANTE !

Cliquez ici