Wimke

Wimke est une jument hanovrienne d’1m65, bai foncé, âgée de 14 ans. Elle évolue depuis novembre 2016 sous la selle de Camille Jaguelin, 18 ans, cavalier handisport. Le couple est membre de l’Équipe de France PARA-Dressage depuis janvier 2017 et a participé l’année dernière aux CPEDI 3* de Deauville, Roosendaal (NED), Somma Lombardo (ITA) et Überherrn (ALL), ainsi qu’aux Championnats d’Europe de Göteborg (SWE).
Ce mois-ci, TACANTE découvre l’univers du PARA-Dressage avec un jeune couple très prometteur qui a décidé de faire du handicap une force, pour atteindre le plus haut niveau international !
D’où vient ton nom ?
Je n’en ai aucune idée, on ne m’a pas demandé mon avis ! C’est sûrement mon ancienne propriétaire ou mon naisseur qui a choisi. Pour ceux qui ont un doute sur la prononciation, ça se dit « Vimkeu », mais Camille préfère le prononcer à l’américaine « Waïmk ». Moi, j’aime les deux !
Où vis-tu ? Décris-nous ton écurie.
Depuis octobre, je vis dans les écuries de l’ENE (Ecole Nationale d’Equitation) à Saumur, pendant que Camille est en formation à l’Ifce pour passer son DEJEPS (Diplôme D’Etat de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport) Dressage. Il n’était pas question de se séparer et puis l’herbe y est plus verte (et tendre) qu’à Six-Four-les-Plages, notre ville d’origine !
Quelles sont tes relations avec tes voisins de boxe ?
Mon arrivée à Saumur a été un peu compliquée, c’était tout nouveau pour moi et les chevaux étaient sur l’oeil. Il faut savoir que je suis très sensible et timide aussi, alors il y a eu des bonnes comme des mauvaises journées. Après un temps d’adaptation, je suis devenue copine avec tout le monde, comme partout où je vais ! Je m’attache très vite à mes voisins de boxe, je reste à l’affût à la porte de mon boxe et j’hennis lorsqu’ils partent ou pour les accueillir lorsqu’ils reviennent. J’aime avoir du monde autour de moi, c’est pour ça que je tiens absolument à avoir un boxe à barreaux pour tout observer !
Qu’apprécies-tu le plus chez ton cavalier ?
Entre Camille et moi, il y a eu beaucoup de hauts et de bas en un an ! Cela fait peu de temps qu’on se connaît, mais on a vécu déjà tellement de choses ensemble, qu’on a développé une réelle complicité ! Habitué à son précédent cheval, Camille a dû s’adapter à moi, ça n’a jamais été le contraire. Notre premier essai s’est super bien déroulé, c’était pourtant nouveau pour moi le PARA-Dressage. Au départ, ça n’a pas été évident, mais ensuite j’ai compris et pris conscience du handicap et des efforts de Camille. Il dit que je suis un amour ! Je suis très fine comme jument et je ne me sers pas de son déséquilibre pour le chahuter.
Quelle est ta plus grande qualité ?
Camille est impressionné par mon intelligence ! Il dit que je suis une jument qui sait, de par mon âge et mon expérience aussi. Et oui, il est très jeune, alors il faut bien compenser ! Par exemple, sur une épaule en dedans à main droite, je sais qu’il ne peut pas utiliser toutes ses aides pour me le demander assez fort, alors je comprends tout de suite. Par contre, à main gauche, je suis plutôt coquine et me fait un peu prier… De manière générale, je suis raisonnable, j’ai conscience qu’il y a un moment pour tout, je garde la tête froide en concours, Camille me fait entièrement confiance, ce qui lui permet de se concentrer totalement sur la reprise.
Quels sont ton principal défaut et ta plus grosse bêtise ?
Je suis lunatique, mais je suis une jument après tout ! Comme je vous le disais, je suis assez timide quand je ne connais pas et je peux être assez réservée. Je peux aussi devenir un peu chaude, surtout l’hiver avec le froid ! Je suis un peu compliquée, mais je sais donner quand il le faut.
Quel est ton péché mignon ? As-tu des caprices de star ?
Je demande beaucoup de temps et de soins à Camille, j’adore que l’on s’occupe de moi ! C’est pas compliqué, non ?
Quelle est ta couleur préférée ?
Si je suis une princesse, Camille peut être très mec ! Qu’est-ce que ça veut dire ? Et bien ça ne lui pose aucun problème d’assortir un tapis rouge et noir avec des bandes violettes par exemple ! Heureusement qu’en concours le blanc est imposé… Sinon, j’aime beaucoup le classique bleu marine bien-sûr !
Quel est le rêve de ta vie ?
Notre rêve à Camille et moi, c’est de participer aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2020 !
Quel est ton petit bonheur de la vie ?
Il n’y a pas de paddock à l’ENE, alors Camille trouve d’autres moyens de satisfaire mes exigences ! Il monte pas mal d’autres chevaux en ce moment, mais dès qu’il a du temps libre, il vient le passer avec moi, accompagné d’un seau rempli de carottes et de pommes ! Et de temps en temps, il m’emmène brouter la bonne herbe fraîche de Saumur !
Que détestes-tu par dessus tout ?
Je n’aime pas être seule, je me sens vite abandonnée !
Quel est ton meilleur souvenir ?
Göteborg bien-sûr, avec une 10° place en individuel ! Les 3* c’était déjà quelque chose, mais les Championnats d’Europe étaient une réelle avancée ! Tout est allé si vite, mais quelle belle expérience ! Vivement les prochains Championnats d’Europe !
Quel est ton état d’esprit du moment ?
Avancer sur le plan technique, apprendre encore plus à se connaître, Camille et moi, pour être encore plus performants ! Les Championnats du monde ont lieu cette année et on les attend avec impatience, si on se qualifie ! Et si on peut les envisager c’est grâce à nos partenaires, famille et amis qui nous font confiance et en qui on a confiance aussi, et qu’on remercie !
Quelle est ta devise ?
Celle de Camille : « Faire de Mon handicap, la force de Mon avenir ! »
Comment avoir de tes nouvelles ?
Vous aimerez aussi les Rencontres Équines avec Quartz of Jazz JO/JEM et After You JO/JEM.
Inès Khatib

By Inès Khatib

Passionnée d'équitation depuis ma plus tendre enfance et cavalière depuis l'âge de 7 ans, j'ai la chance aujourd'hui de faire partie de l'équipe Tacante.

Répondre

Il ne sera pas publié

 

PERSONNALISEZ VOTRE TAPIS DE SELLE TACANTE !

Cliquez ici